De + en + parano

Publié le par planches

 

 


Brèves  du 01/21/2011

 

 

 

 

 

 

 

 Attaques contre la GLNF : les  bandeaux se lèvent


 
Le bandeau se lève sur les intentions de quelques personnes qui se présentent comme les « gardiens » et les « sauveurs » de notre Ordre.

Depuis des mois, des Frères engagés dans une posture d’opposition, ayant aujourd’hui quitté la Chaîne d’Union, réclamaient une Assemblée de Grande Loge. Le Grand Maitre François Stifani a convoqué la Tenue de Grande Loge pour le samedi 3 Décembre.

Sans voix, à court d'arguments, craignant de voir nos Frères des Loges Régulières du monde entier, un Frère de la GLNF, ancien dignitaire, célèbre professionnel des services de renseignement, s’est autoproclamé responsable d’un « comité de pilotage ». De quel droit a t-il choisi de porter son discours de division au-delà des frontières ? Une telle volonté de nuire à la Grande Loge Nationale Française est avérée.

Le Grand Maître François Stifani condamne sévèrement cette initiative qui porte préjudice à notre Obédience qui occupe au plan international une place majeure au sein des Grandes Loges Régulières et Reconnues. Ne laissons pas compromettre la Grande Loge Nationale Française par un opportuniste expert en méthodes de déstabilisation.

Simultanément, un courrier commun de deux anciens dirigeants d’Obédiences non reconnues, - Alain BAUER pour le Grand Orient de France – Michel BARRAT pour la Grande Loge de France, accompagnés dans cette démarche par le Président de l’Institut Maçonnique de France – adressent une supplique à la Grande Loge unie d’Angleterre pour attirer son attention sur la crise de notre Obédience. Ces anciens responsables de la Franc-Maçonnerie non régulière et non reconnue française se sentiraient-ils pousser des ailes au point de réclamer l’arbitrage d’une Grande Loge qu’ils n’ont jamais cessé de critiquer et de dénigrer ? En réalité, le bandeau se lève car d’une part, ces trois mauvais compagnons signent ouvertement leur forfaiture et d’autre part, servent des valeurs à l’opposé de celles qu’ils prétendent défendre. 

Ces trois Maçons se connaissent intimement. Ils avaient déjà tentés sous la grande Maitrise de Claude CHARBONNIAUD et lors de leurs mandatures de Grand Maître, de combattre l’influence grandissante et jamais démentie de la Grande Loge Nationale Française. Nombreux sont nos Frères qui gardent en mémoire les articles enflammés d’Alain BAUER préconisant l’édification d’un seul Ordre Maçonnique en France. Très proche de la Présidence de la République, Alain Bauer poursuit dans un but strictement profane et politique ce vieux projet auquel il n’a jamais renoncé.

Ces attaques concertées contre la Grande Loge Nationale Française sont condamnables. Elles répondent à un projet politique incompatible avec les fondamentaux de la Franc-Maçonnerie régulière de tradition pratiquée au sein de notre Grande Loge.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article