le prologue de St Jean

Publié le par planches

Le prologue de Saint Jean, Versets 1 à 15,

1ère Partie Verset 1 à 5.

 

 

 

Voici la traduction du Prologue de l'évangile selon Jean par Louis Segond[1]1910 :

  1. Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.

  2. Elle était au commencement avec Dieu.

  3. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.

  4. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.

  5. La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçues.

 

 

Dans toute la FM les LL sont dites L de St Jean, et certaines d’entre elles ouvrent la bible au prologue de St Jean. C'est le cas de notre RL car nous travaillons au RF.

 

 

 

Il est de coutume dans notre RL de faire une lecture croisée entre VM et les deux SS des Versets 1 à 15 de l’Évangile de St Jean.

Comme l'indique notre rituel après l'illumination de la L: « S'il le juge à propos, le VM découvert donne lecture seul ou en alternance avec les deux surveillants, d'un passage du VLS ».

 

C'est la raison pour laquelle j'ai décidé de vous présenter un morceau d'architecture sur ce prologue de Jean des Versets 1 à 15 en deux parties et ce soir je m'arrêterais au Verset 5 pour ne pas être trop long.

 

Depuis mon initiation je m'interroge sur ces versets qui nous sont lus à l'ouverture des travaux au 1er grade de notre Rite.

Pourquoi avoir choisi l'évangile de St Jean?

Que nous enseigne cette lecture?

Quel en est son sens profond?

 

Tout d'abord que veux dire Évangile:

Évangile signifie la bonne nouvelle, c'est à dire que Jean vient ici nous apporter la bonne nouvelle. Notre VM à son tour nous offre cette bonne nouvelle, qui nous permet de nous mettre en réfléxion.

 

 

 

 

 

Je suis donc attiré par la compréhension de cette bonne nouvelle, et surtout par ces premiers mots:

« Au commencement »:

Le commencement c'est le début de toute chose, avant le début il n'y avait rien, c'est là que tout commence. C'est le commencement.

 

 

 

Je pense alors à ce dicton gascon, par lequel je me qualifie de cherchant, à cause duquel je suis parmi vous et grâce à vous je travaille à rechercher cette énigme:

« Que caou sabé d'oun arribe, d'at sabé oun part »

« il faut savoir d'où l'on vient pour savoir où l'on va »

 

D'où l'on vient ne peut être que le commencement.

Ces premiers versets nous permettent de nous mettre en situation, de remettre les choses en ordre, de nous préparer à un état de spiritualité, posé, réfléchi: un état de sagesse dans ce lieu sacré.

 

Ce prologue de Jean commence comme chacun d'entre nous le sait ainsi: « Au commencement était le verbe »

 

Chaque fois que vous ouvrirez une bible au prologue de St Jean les traductions du mot verbe sont différentes.

 

C'est la traduction de mot grec « logos » qui peut se traduire par lumière, verbe, parole, discours, allocution etc...

Louis Segond nous l'avons vu plus haut a choisi « parole ».

Jacques THOMAS grand connaisseur du rite Français et instigateur de la renaissance des hauts grades de notre rite , a écrit de nombreux ouvrages. Dans « la parole perdue » lui préfère pour traduction de « Logos »le mot Sagesse.

 

En effet de nombreux historiens pensent, que dans son prologue, Jean fait référence à la Génèse « Au commencement Dieu Créa le ciel et la terre ».

 

Mais dans la Génèse qui avait il auprès de Dieu avant toute chose?

 

La lumière ne fut créé que le 3ième jour, on peut penser que c'est effectivement la Sagesse qui est auprès du GADL'U au commencement.

Voici donc cette traduction qui me semble bien plus près des valeur que veulent véhiculer la FM:

«  Au commencement était la Sagesse », cette Sagesse que chacun d'entre nous possède en lui mais ne le sait pas forcément. Cette Sagesse que chacun d'entre nous aspire à connaître.

 

 

Depuis l'initiation en passant par le silence, la découverte, la connaissance, l'enrichissement par les outils qui nous entourent et nous accompagnent tout au long de notre chemin initiatique, depuis les trois grands Piliers que sont Force Sagesse et Beauté pour arriver peut être un jour tout en haut dans la chaire du Roi Salomon, dont le seul nom évoque à lui seul la Sagesse. 

 

« Au commencement était la Sagesse et la Sagesse était Dieu. Elle était au commencement auprès de Dieu, rien de ce qui à été fait n'a été fait sans elle. En elle était la vie et la vie était la Lumière des hommes. »

Nous y voilà, chacun d'entre nous possède cette Lumière au plus profond de lui, et cette lumière luit dans les ténèbres.

 

Dans le noir le plus noir une toute petite lueur éclaire une grande zone, cette même lueur en plein jour devient invisible. Nous sommes tous dans les ténèbres, une forte lueur brille au fond de nous et grâce à l'initiation nous avons de fortes chances de voir un jour cette Lumière, qui illumine tout homme, c'est en travaillant avec assiduité et persévérance que nous arriverons sans aucun doute à cette Sagesse lumineuse qui est cachée au tréfond de nous, car c'est elle qui vient dans le monde.

Et la Lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l'ont pas comprise. » nous rappellera St JEAN.

 

 

 

 

 

La FM nous invite à chercher, chercher ce qui est inscrit au plus profond de nous, la mémoire de la création, du commencement celle qui est encore je crois inscrite dans nos gènes, notre code génétique. C'est en travaillant avec assiduité, insistance et persévérance que nous nous rapprocherons au plus près de cette connaissance.

 

 

C'est ce que nous rappelle le Prologue de Jean.

 

 

le 04-11-11

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article